OLIVIER MARLEIX

La primaire ne doit pas être une bataille d’égos mais tournée vers les Français

Depuis janvier et les élections internes à notre mouvement, nous avons mis en place une nouvelle équipe, organisé et programmé un certain nombre d’événements et créé, à l’instar de ce site internet, de nouveaux outils de communication. Deux premières rencontres ont été consacrées à l’Uberisation de la société et à la sécurité,  et ont tenu toutes leurs promesses. Dans quelques semaines, vous le savez, viendra le temps de la primaire. Elle désignera celui ou celle qui portera nos idées et nos valeurs lors de l’élection présidentielle, le moment le plus important de notre vie démocratique.

La primaire n’est pas ma tasse de thé, j’ai plutôt la culture du chef, mais qu’importe, elle est là, puisque telle est la décision du Bureau politique des Républicains. Une règle du jeu a été arrêtée pour qu’elle se passe le mieux possible, et que l’on ne parte pas dans tous les sens.  Cette primaire aura au moins comme vertu de nous emmener unis vers la Présidentielle. C’est l’objectif. En attendant, faisons en sorte qu’elle ne cantonne pas à une bataille d’égos.

Pour certains médias, qui sombrent vite dans la caricature, le débat serait légitime à gauche où elle signifierait une riche confrontation d’idées, alors qu’à droite, elle ne serait que querelles intestines. Nous devons les faire mentir, et faire de ce temps celui de l’échange, afin qu’émergent des propositions concrètes pour faire sortir la France de l’ornière. C’est ce que veulent les Français.

Les candidats à la Primaire devront remplir cette mission. Bien sûr, chacun aura son champion. C’est tout à fait légitime. Je le constate s’agissant des parlementaires, et cela ne nous empêche pas de travailler ensemble. Comme je le répète souvent lors des réunions, et cela n’a rien d’une pirouette : « Quel que soit celui ou celle qui sortira de cette primaire, il sera toujours meilleur que François Hollande ».

Olivier Marleix,

Député de la 2ième circonscription d’Eure-et-Loir.

Président départemental des Républicains