p1030347

L’heure de la rentrée dans la 2ième circonscription

Ce samedi 24 septembre, c’était l’heure de la rentrée pour la 2ième circonscription d’Eure-et-Loir, et pour  le président départemental, Olivier Marleix, par ailleurs élu de cette circonscription. Devant plus de 150 militants, réunis à Tréon, il a donné le ton d’une année qui sera marquée par des échéances importantes pour la France. Tous avaient bien entendu en tête l’élection présidentielle du printemps prochain, qui sera prolongée des législatives en juin.

Ces échéances seront précédées de Primaires, les 20 et 27 novembre, une démarche inédite pour la droite et le centre. Dans le respect des convictions et choix des militants, Olivier Marleix a estimé dans le droit fil de la ligne de conduite qu’il s’est fixé : « Quel que soit le choix qui sera fait, n’importe lequel des candidats pressentis vaut infiniment que François Hollande ». A Tréon, Olivier Marleix ne s’est d’ailleurs pas privé de procéder à une attaque en règle du bilan de la gauche que ce soit en matière économique ou de sécurité, dénonçant une nouvelle fois « une imposture » au niveau des prétendus emplois crées dans la police.

Cap sur la Ruralité

Dans cette analyse, il a été rejoint par Christian Jacob, député-maire de Provins (Seine-et-Marne) et Président du groupe LR à l’Assemblée, invité de cette rentrée politique dans le Drouais. Sur un terrain plus local, Olivier Marleix, tout comme Christelle Minard, secrétaire de cette circonscription, ont dit tout le bien qu’ils pensaient des Rencontres de la Ruralité initiées par le Département. Des Rencontres destinées à répondre au sentiment d’abandon des territoires ruraux. Elles ont commencé le 15 septembre à Illiers-Combray, en présence de Gérard Larcher, Président du Sénat, et s’achèveront le 10 novembre sur le Campus des Champs du Possible à Châteaudun.

Il a enfin été question à Tréon de la future enquête publique sur l’A 154 à laquelle les militants ont été invités à participer au nom des intérêts économiques du département.

Christian Jacob était l’invité des LR de la 2ième circonscription