Marc Langé a toujours baigné dans la politique. Il est maire de Lumeau.
20 mai 2016 Comments are off republicains28

Marc Langé veut faire bouger la 4ième circonscription

Parmi les secrétaires de circonscription élus le 30 janvier dernier, ne figure qu’un « petit nouveau » en la personne de Marc Langé, 50 ans depuis peu, nouveau responsable de la 4ième circonscription d’Eure-et-Loir.

En Beauce, Langé est un nom connu et reconnu. Son père, Gaston, fut maire de Lumeau avant lui, et le suppléant du Sénateur Raymond Poirier (entre autres). Et Marc a hérité de son goût pour la politique. Un goût de la politique et de l’engagement public qui fut aussi celui de son oncle, le centriste Maurice Dousset, ancien député d’Eure-et-Loir et Président de la Région Centre de 1985 à 1998, et qui est toujours celui de son cousin, Rémy Pointereau, actuel Sénateur Les Républicains du Cher et ancien Président de ce département.

Tout comme son père, Marc aime la politique et l’agriculture. Il a repris l’exploitation familiale d’Ecuillon (un hameau de Lumeau) en 2001 avant de démarrer sa carrière dans une ferme de Touraine, à Luzillé. La politique le poursuit quand on sait que cette exploitation fut un temps celle de Gilbert Buron, ancien député d’Indre-et-Loire et suppléant de Bernard Debré ! Cela ne s’invente pas. A Luzillé, Marc Langé fut conseiller municipal, et quelques années après son retour en Beauce, il devint 1er adjoint de Lumeau en 2008 (après le retrait de Gaston) et maire en 2014. Il est aussi le président du syndicat des producteurs de semences d’Eure-et-Loir.

Une conviction chevillée au corps.

Sa première carte politique, il l’a pris à 22 ans au sein de RPR, et depuis il n’a cessé d’être un militant gaulliste. « Le gaullisme, c’est un état d’esprit, une ligne de conduite qui m’a toujours animé » affirme Marc Langé qui revendique son appartenance à la « frange » RPR…disons historique. « A l’époque, je me reconnaissais dans le discours de Pasqua et de Séguin contre l’Europe de Maastricht », glisse t-il. De l’eau a coulé sous les ponts depuis,  et Marc Langé a choisi de franchir un nouveau palier dans sa vie militante en sollicitant et en obtenant le vote des militants pour animer la 4ième circonscription.

«Je trouvais que la circonscription ne bougeait pas beaucoup. Même si nous n’avons pas de leader dans la 4ième, puisque notre député est le centriste Philippe Vigier, il n’y a aucune raison pour que nous ne cherchions pas la clé pour retrouver une dynamique » explique t-il pour justifier ses nouvelles responsabilités. Dans la réussite de cette mission, il ne cache pas qu’il a besoin de l’appui d’Olivier Marleix « quelqu’un qui nous apporte beaucoup » et se trouve à l’aise dans la nouvelle équipe départementale.

Après avoir tenu un premier comité de circonscription à Châteaudun, Marc Langé s’est fixé comme premier objectif de reconstituer une équipe jeunes. Et puis, le 1er juillet, il y a aura le rendez-vous de Villampuy, autour de la géopolitique du blé qui devrait attirer de nombreux agriculteurs. De quoi redonner du souffle aux Républicains dans la 4ième circonscription, et de rameuter les troupes.